Retour sur le panel au CEIM sur les femmes en IA

Marise Bonenfant, cofondatrice de Myelin, a participé au panel : « L’intelligence artificielle : les femmes au cœur de l’innovation » le 6 mars dernier. Elle nous raconte son expérience.


J’ai eu la surprise et l’honneur d’être invitée à ce panel. Surprise parce que je ne m’étais jamais posée de questions et ne réfléchissais pas vraiment sur le thème des femmes en intelligence artificielle (IA) ou en entrepreneuriat et cela m’a donc poussé à me demander pourquoi je n’y pensais pas. Honneur car je me suis retrouvée en avant de la scène avec un panel composé de femmes qui ont brillamment réussies : des femmes fortes, principalement extraverties, qui ont prises leurs place et/ou qui savent extrêmement bien se vendre, ou encore des femmes (sur ?) diplômée, dont l’expertise ne fait aucun doute, voir est au-dessus de ce qui serait attendu pour un homme. Je comprends pourquoi elles sont des modèles pour plusieurs !


Plus que tout, participer à ce panel a été une expérience fort enrichissante : non seulement de rencontrer ces femmes et découvrir leurs expériences personnelles et points de vue, mais surtout de rencontrer dans la salle d’autres femmes, plus réservées, qui ne sont pas nécessairement des surdouées-surdiplômées, et qui, comme moi, ne savent pas nécessairement toujours très bien se vendre ni se battre pour avoir la place à laquelle elles ont droit. Ce ne sont évidemment pas celles qui ont levé la main pour poser des questions, mais ce sont celles qui m’ont le plus marquées car elles sont venues me voir après le panel parce qu’elles se sont reconnues en moi. Leurs témoignages m’ont beaucoup touchée et je tiens à les en remercier personnellement car elles m’ont ouvert les yeux.




J’ai eu la chance d’avoir été éduquée par une femme, d’une force tranquille de débrouillardise et d’indépendance incroyable, qui m’a toujours fait sentir que je pouvais être et devenir qui je voulais. Et j’ai eu la chance de trouver une équipe dans laquelle je suis bien et reconnue à ma juste valeur. Ce n’est malheureusement pas le cas de ces femmes qui ont des idées brillantes et qui font un travail passionnant et extraordinaire… dans l’ombre.


C’est pour elles que je prends la parole, pas être là pour « remplir le quota » ou « faire bonne presse car il y a une représentante des femmes » ou déresponsabiliser parce que « s’il y a une femme, c’est qu’elles peuvent toutes venir, il n’y a plus d’inégalités » mais pour au contraire faire un appel aux actions concrètes !


Quand on parle des femmes dans des domaines majoritairement d’hommes, on dit souvent qu’elles vont ou qu’elles doivent "prendre leur place".... mais.. les femmes sont plus de la moitié de la population! Pour moi c'est systémique, au lieu de mettre toute la responsabilité sur la personne individuelle (sur la femme seule), je pense que c'est l'environnement et nos modes de fonctionnement qu'il faut revoir (chacun d’entre nous, hommes ou femmes), pour qu'autant en l'intelligence artificielle, qu'en entrepreneuriat et surtout que toute la société leur corresponde! Et c'est pareil pour toutes les personnes touchées par la discrimination car la force est dans la diversité ! J'en suis profondément convaincue !


Et j'espère sincèrement que Myelin: Intelligence artificielle d’information en autisme contribue à changer les choses! Qu'on développe un hub et une communauté d'échanges, d'innovations, d'empowerment et de collaborations où on développera de nouveaux modèles, de nouvelles façons de faire et d'être, de nouveaux rapports à la connaissance et aux autres, non seulement dans le respect des différences, mais dans sa recherche avec curiosité, un environnement ouvert, éthique, épanouissant, égalitaire et inclusif, adapté aux défis et valorisant les forces de chacun!


#Article #Marise_Bonenfant #CEIM

0 vue
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc