Myelin reçoit des appuis publics pour développer l'intelligence artificielle en autisme

Myelin reçoit le soutien de l’Institut universitaire en déficience intellectuelle (DI) et en trouble du spectre de l’autisme (TSA), ainsi que l’appui du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) pour son aspect technologique.


En effet, suite à de récentes discussions ayant permis d’apprécier le projet de création de valeur de Myelin, et ses perspectives de contribution au développement des connaissances, notamment dans le domaine de l’autisme, le Réseau national d’expertise en trouble du spectre de l’autisme (RNETSA 1 ) ainsi que l’Institut universitaire en déficience intellectuelle (DI) et en trouble du spectre de l’autisme (TSA), rattaché au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du Québec (CIUSSS MCQ) ont confirmé leur soutien au développement de Myelin.

« Nous croyons fortement au potentiel du projet Myelin » mentionne M. Roger Guimond, directeur de l’Enseignement, de la recherche et de l’innovation au CIUSSS MCQ. « Myelin pourra faciliter énormément l’accès aux connaissances en autisme, tant pour les intervenants que pour les usagers eux-mêmes et leurs familles, ce qui correspond à un volet important des missions portées à la fois par l’Institut universitaire en DI-TSA et le RNETSA ».


Grâce à ce soutien, Myelin pourra continuer à développer son projet, jusque-là soutenu par l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal et IVADO, afin d’appuyer les efforts du gouvernement dans le transfert de l’information auprès des intervenants dans le domaine de l’autisme.


Michel Janosz, Ph. D., directeur de l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, indique que son équipe et lui sont « convaincus de la nécessité de développer des outils à la pointe de l’innovation et permettant de synthétiser et de rendre accessible cette information. Ces outils seront une condition nécessaire à l’application des meilleures pratiques dans notre système de santé et de services sociaux ».


Quant à lui, le directeur général d’IVADO, Gilles Savard, Ph. D., maintient que « l’utilisation de techniques de l’intelligence artificielle aura des impacts importants dans le développement de nouvelles solutions en santé ».


D’ailleurs, l’aspect technologique de Myelin lui a permis d’être acceptée à l’appel de projets d’innovation des startups du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation.


#IVADO #MESI #Ecole_de_psychoéducation_de_UdeM #Institut_universitaire_DI_TSA #RNETSA #CIUSSS_MCQ


Contact média : Noémie Dabronyi Directrice des communications 514 233-5159 / noemie@myelin.solutions

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc